Les nouvelles règles sur les crypto-monnaies dans l’Union européenne : porte ouverte à l’adoption massive ou réglementation excessive ?

reglementation-finance

La Commission européenne a récemment publié une proposition qui vise à régir la conduite des prestataires de services financiers qui traitent des crypto-actifs. Le règlement sur les marchés des crypto-actifs (MiCA) est défini comme un cadre de mesures qui seront mises en œuvre pour permettre et soutenir la finance numérique en ce qui concerne l’innovation et la concurrence tout en atténuant les risques pour toutes les parties prenantes.

Les travaux sur ce cadre de réglementation ont débuté en 2018 avec pour objectif final d’harmoniser les efforts de l’UE en matière de réglementation des crypto-actifs actuellement hors du champ d’application.

Au lieu de ne pas tenir compte de l’innovation et de la popularité croissante des cryptoactifs, la Commission européenne a exploré les moyens par lesquels ils peuvent embrasser la transformation numérique qui se produit actuellement sur les marchés économiques du monde entier. La mise en œuvre de MiCA fait partie d’un processus législatif plus vaste dans le cadre du paquet sur la finance numérique, qui comprend des propositions relatives aux crypto-actifs.

L’objectif principal du paquet sur la finance numérique est de faciliter la création, la compétitivité et l’accès aux crypto-actifs innovants pour les clients des services de négociation en Europe, tout en assurant la stabilité financière et la protection des clients.

Un résumé des objectifs de la réglementation

La proposition vise également à créer un environnement qui favorisera l’innovation autour des crypto-actifs plutôt que l’installation de directives rétrogrades qui étoufferont l’essor des nouvelles technologies.

En raison de l’existence d’une police de plus en plus indépendante au sein des pays européens, il était nécessaire que l’UE intervienne et réglemente les marchés des monnaies numériques.

Qu’est-ce qui est réglementé ?

MiCA a l’intention de réglementer toute représentation numérique de la valeur qui a la capacité d’être partagée à l’aide de la technologie des grands livres distribués (DLT), sans tenir compte des instruments financiers qui sont considérés comme hors du champ d’application du cadre réglementaire existant, comme la MiFID et l’EMD. Ils doivent appartenir aux catégories suivantes :

  • Jetons de monnaie électronique – crypto-actifs dont la valeur stable est basée sur une seule monnaie fiduciaire dont le but est de servir de monnaie électronique serait. Il s’agit par exemple du Libra, de l’Euro et de l’USDC.
  • Jetons d’utilité – qui sont émis sous une base non financière dans le but de fournir à un tiers l’accès à une ressource ou un service prédéterminé. Un exemple de ce type de jeton est le jeton FileCoin.
  • Crypto-actifs – par exemple Bitcoin, Litecoin et Ripple.
  • Jetons de référence aux actifs – dont le but est de maintenir une valeur stable en faisant référence à une ou plusieurs monnaies ayant cours légal, comme la monnaie fiduciaire. Ils peuvent être utilisés comme une réserve de valeur ou un moyen d’acheter des biens ou des services. La Libra Basket Coin en est un exemple.

Quelles sont les nouvelles règles qui s’appliquent aux crypto-actifs ?

Dans le cadre de cette proposition de règlement, un fournisseur de services de crypto-actifs (CASP) est défini comme une entité qui participe à la fourniture de services de crypto-actifs à un tiers à titre professionnel.

Les émetteurs de crypto-actifs sont tenus de publier un livre blanc définitif et de l’envoyer au régulateur des services financiers compétent pour examen et approbation, par exemple le BaFIN en Allemagne. L’émetteur du crypto-actif ne peut aller de l’avant que si la proposition est approuvée.

Les prestataires de services qui traitent des crypto-actifs devront également obtenir l’approbation des autorités de réglementation compétentes dans la juridiction où ils opèrent. Les exigences des régulateurs portent notamment sur les réserves de capital minimales, la sécurité de l’infrastructure sur laquelle le crypto-actif est proposé et la gouvernance d’entreprise.

Bien entendu, le MiCA énonce également sa position sur les questions qui touchent au commerce des valeurs mobilières, comme les délits d’initiés et la manipulation du marché.

Des pionniers dans l’UE

En substance, le MiCA prend le chemin le plus long en matière de réglementation des crypto-actifs. Alors que certains pays interdisent ces types d’actifs, il est louable de voir que l’Union européenne souhaite favoriser un environnement qui encourage l’innovation tout en protégeant les parties prenantes. Le résultat escompté est de créer un marché européen des crypto-actifs transparent et harmonisé qui invite les investisseurs et les clients du monde entier à y participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

processus-comptes-clients
Finance

Comment les petites entreprises peuvent simplifier leurs processus de comptes clients

La plupart des propriétaires de petites entreprises ne sont pas des experts en comptabilité et sont heureux d’utiliser les outils qui leur sont familiers pour suivre les paiements prévus. Il peut s’agir d’un cahier désordonné à l’écriture illisible où des milliers de dollars peuvent être perdus simplement parce que quelqu’un n’a pas su lire un […]

Read More
banque-affaires
Finance

Une meilleure banque pour de meilleures affaires

Lorsque le lockdown a été annoncé il y a plus de 12 mois – un concept entièrement nouveau qui s’accompagnait d’une multitude d’inconnues et d’un avenir imprévisible et instable – les entreprises se sont à peine arrêtées pour s’adapter et pivoter vers le nouveau paysage. Les petites entreprises, en particulier, ont réagi à la crise […]

Read More
projet-ethereum
Finance

Comprendre la blockchain Ethereum

Par rapport à d’autres projets de crypto-monnaies, la blockchain Ethereum fournit actuellement une plateforme pour la deuxième plus grande monnaie numérique du monde, appelée Ether (ETH). Cette monnaie numérique est la deuxième après le bitcoin et peut servir de moyen de paiement entre deux parties sans interférence d’une tierce partie. Cependant, beaucoup ont encore des […]

Read More